top of page

Plus que 11 jours !

Vous êtes 43 à nous avoir manifesté votre soutien, et les 2 800 euros récoltés jusqu’ici vont nous permettre de financer une partie du voyage et des interventions à Madagascar.

Merci de continuer à nous accompagner, l’économie du projet est encore fragile et ce serait fantastique de combler les 30% qui nous manquent !

Pour nous aider, c'est ici : plateforme Helloasso

Pour en savoir plus, c'est là : projet IZAO


Février 2017

Nous avons passé une trentaine d’heures auprès d’adolescent(e)s du Centre Pénitentiaire de Meyzieu (oui, en France aussi les mineurs sont incarcérés) : des moments créatifs, d’autres... explosifs, pour recueillir la matière narrative, visuelle et sonore d’un film d’animation sur le thème du voyage.

Histoires, dessins, peintures, percussions, beatbox... plusieurs approches artistiques pour encourager et (tenter de) canaliser l’expression de ses idées et ressentis !

Nous avons partagé ce qui nous anime, en tant qu’artistes et en tant qu’humains, en espérant que les jeunes y ont été sensibles, tout comme ils ont été interpellés par les conditions d’incarcération des mineurs à Madagascar, que l’Association Grandir Dignement est venue leur présenter.


IZAO

Nous avons besoin de votre soutien !

J'ai le plaisir de vous présenter IZAO, le prochain projet de la cie cadavres exquis auprès de jeunes, incarcérés en France et à Madagascar. Il s'agit de réaliser un film d'animation à l'issue d'ateliers artistiques dans un Établissement Pénitentiaire pour Mineurs près de Lyon et la prison de Diego Suarez. Pourquoi Madagascar ? Grâce à Grandir Dignement, qui défend les droits des enfants à Madagascar et au Niger, nous avons rencontré les jeunes de la prison de Diego Suarez en 2014. Le succès du petit film Rakoto, réalisé à cette occasion, nous a donné envie de nous investir davantage auprès des jeunes en détention, et de créer une passerelle entre les deux pays.

«Tout enfant privé de liberté doit être traité avec l’humanité et avec le respect dû à la dignité humaine, et d’une manière tenant compte des besoins des personnes de son âge» Convention internationale des droits de l'enfant, art. 37

Les activités culturelles et artistiques font partie de ces besoins, et nous voulons contribuer à les développer auprès de ceux qui y ont difficilement accès.

Accompagnés de Judith Lesur (auteur, vidéaste et directrice artistique de la cie cadavres exquis), Nuno Lopes Silva (dessinateur), Christophe Millot (musicien), la cie Zolobe (théâtre et musique à Madagascar), les jeunes participeront aux différentes étapes de la fabrication du court-métrage. 2017 étant l'année internationale du tourisme durable pour le développement, le thème du voyage, au propre comme au figuré, sera le fil conducteur des créations.

Encourager l'expression, créer du lien social, ouvrir à une autre culture, tels sont nos outils... et nos objectifs ! Pour en savoir plus, une page dédiée au projet

Nous avons besoin de votre soutien !

Une partie du projet est prise en charge par le dispositif Culture et Justice, mais nous avons besoin de votre aide pour financer le voyage des deux artistes qui animeront les ateliers à Madagascar en avril 2017. Les dons serviront à payer le séjour et la rémunération des artistes, une partie de la postproduction du film, la diffusion du DVD et l'édition d'un journal de bord illustré.

Comment nous aider ?

=> en faisant un don sur la plateforme de financement participatif Helloasso (paiement sécurisé) :

=> en envoyant un chèque à l'ordre de l'association cadavres exquis (7 rue Bodin - 69 001 Lyon) :

Les dons aux associations reconnues d'intérêt général étant déductibles des impôts sur le revenu à hauteur de 66%, un don de 100 euros ne vous coûtera donc que 34 euros ! même une petite somme (à partir de 5 euros) peut nous permettre de faire un grand pas Grâce à vous, et grâce à nos partenaires : l'EPM de Meyzieu, la prison de Diego Suarez, Grandir Dignement, l'Alliance Française de Diego Suarez et le dispositif Culture et Justice, nous pourrons proposer un projet créatif et éducatif à des jeunes marginalisés et faire un beau film pour valoriser leurs voix si peu entendues !

merci !

bottom of page